Guido Lo Cicero

47 ans, Fleurusien, gérant d’une entreprise de peinture


Ses motivations : être actif en politique pour soutenir l’entrepreneuriat

Ses préoccupations : profiter du potentiel de la ville pour relancer l’économie, mettre en valeur les bâtiments de l’entité

Son point fort : il ne lâche rien !